Double-cliquez pour saisir du texte
Double-cliquez pour saisir du texte
Double-cliquez pour saisir du texte
Double-cliquez pour saisir du texte

VIAGER en CORREZE et PERIGORD
                                                         vcp-immobilier.com                      



Achat Vente Viager - Transaction immobilière - Location 

F – Fiscalité


Pour le crédirentier :

La somme encaissée sous forme de bouquet est non imposable. Le crédirentier est en revanche imposable sur la rente perçue. Cette rente est imposée dans la catégorie des rentes viagères à titre onéreux : la rente n'est imposable qu'à hauteur d'un pourcentage variant en fonction de l'âge du crédirentier au moment de l'entrée en jouissance de la rente.


Plus le crédirentier est âgé moins la taxation est forte, cf. tableau ci-dessous. (Ex : à partir de 70 ans, la fraction imposable est de 30 %).

Tableau
70% si le crédirentier est âgé de moins de 50 ans
50% si il est âgé de 50 à 59 ans inclus
40% si il est âgé de 60 à 69 ans inclus
30% si il est âgé de plus de 69 ans


Dans le cas d’une vente à terme d’une résidence principale, autre forme de vente en viager, le comptant ainsi que les mensualités sont totalement exonérés d’impôt.

Pour le débirentier :

Le débirentier ne peut pas déduire la rente versée de son revenu imposable.

Toutefois, en matière d'ISF : Le crédirentier doit déclarer la valeur de capitalisation de sa rente et déclarer la valeur du droit d’Usage et d’Habitation (en cas de viager occupé et droit de le louer) à l’ISF.

Le débirentier doit déclarer de son coté la valeur de la nue-propriété s'il s'agit d'un viager occupé ou de la pleine propriété dans le cas d'un viager libre. Il doit intégrer dans son passif déductible la valeur de capitalisation de la rente.

Il peut donc défiscaliser cette dette.